Critique : Americana : L'intégrale du syndrome de Babylone

Sous le format d'un Burst (Univers + règles, exclusivement conçu pour les scénarios proposées) cette campagne met en scène des groupes occultes qui s'affrontent pour l'appropriation des âmes avec comme trame de fond un thriller fantastique. Étant très amateur du genre post moderne, qui se dégage de ce type d'univers occulte contemporain (tel les très bon : Unknown Armies et Don't rest your head), je me suis naturellement intéressé à Americana.

Cet ouvrage propose un système de jeu simple, à défaut d'être novateur, qui est fonctionnel en seulement 12 pages. Fait plutôt notable, les contacts et autres proches des personnages y ont une place importante. Quant au reste, il se contente – sans prétentions – d'être un outil de simulation classique à l'échelle humaine. Je regrette qu'il n'ait pas eu la force de nous présenter une mécanique originale ou novatrice, ce qui aurait pu mettre l'accent sur l'histoire qu'il sert. Ainsi, il n'a pas la touche indispensable propre à ce genre de jeu.

Coté contexte, les factions présentées sont toutes intéressantes. Elles ont chacune des motivations bien choisies, capable de justifier parfaitement leur existence. Cependant elles ne disposent que rarement de personnages vraiment haut en couleur. En fait c'est un symptôme que j'ai retrouvé sur l'ensemble des scènes proposées. Tout ce Burst mériterait un bon coup de peinture démente et crade à l'Unknown Armies. Car en l'état des choses l'ensemble a un gout dilué de post moderne frileux, ce qui ne donne que moyennement envie.

Au sujet de la narration, là c'est quand même moins bon que le reste. Mise à part la toute fin de la campagne, l'ensemble du Burst est ultra linéaire. Il est même écrit noir sur blanc "De manière générale, les introductions et les conclusions des chapitres sont volontairement plus dirigistes que le cœur des scénarios". Ce que l'auteur entend par dirigiste, correspond très exactement au fait que quelques soit les choix que font les joueurs en cours de scénario, la fin est déjà toute tracée. En fait, les personnages n'ont sensiblement aucun impact sur le déroulement de la narration jusqu’à la toute fin du Burst. Là, ils auront seulement la possibilité de choisir quelle faction aider.

En effet, même si certains PNJ décèdent en cours d'aventure, ils sont immédiatement remplacés par d'autres servant les mêmes objectifs. Pas toujours cohérent, l'auteur se sert de cette pirouette pour que le scénario se déroule toujours de la même façon. Entre la frustration et l'étouffement, cette privation du libre arbitre peu discrète est faite à dessein. Le contexte dans lequel évoluent les personnages en est la principale justification. Néanmoins, rien n'imposait que cela dure les 6 à 10 parties avant le final du Burst. Une ou deux parties aurait amplement été suffisantes pour que n'importe quel joueur se fasse une idée claire de la situation dans laquelle est son personnage.

J'aurais aimé que cette campagne soit organisée tel un bac à sable, avec les factions présentées comme des outils, ainsi que les saynètes proposées sans qu'elles aient nécessairement un ordre préétabli. Et le dernier point qui me chagrine : Outre le fait que l'histoire se passe aux USA, nommer ce Burst "Américana" ne me parait ni très vendeur, ni très pertinent. En fait l'histoire, qui a des accointances antiques, aurait eu plus de cohérence si elle avait eu lieux au Moyen-Orient ou en Europe.

En conclusion, ce Burst contient quelques bonnes idées, un final intéressant, mais il faut revoir certains personnages et surtout revisiter entièrement les scénarios et leur successions, afin qu'ils soient moins dirigistes.

Luna

Vieux Casus Belli - Conseils de Maitrise

Ce soir, j'ai eu l'immense honneur d'être invité à participer à un atelier d'échange entre rolistes dans l'association de Bordeaux l'EDIL. Le thème principal abordait l'aide que peuvent apporter les vieux briscards expérimentés (Dinosaures je dirais ...) aux jeunes conteurs en devenir.

Au travers des divers exercices et débats, j'ai réalisé ce qui m'avait inspiré initialement se trouvait dans les vieux Casus Belli. À l'époque, j'étais avide de connaissances afin de rapidement progresser comme conteur. Ainsi dès qu'un Casus était déposé dans ma boite au lettre, je m'empressais de lire les aides de jeux à ce propos. Toutes n'étaient pas excellentes, mais certaines furent suffisamment marquantes puisqu'elles me servent toujours de référence, même 20 ans plus tard.

J'ai ainsi cherché à retrouver ces articles, qui sont malheureusement pour la plupart inaccessibles à moins d'avoir gardé le magasine de l'époque. Voici le fruit de mes recherches du soir, si j'en trouve d'autres je compléterai au fur et à mesure cet article. En attendant je souhaite de bonnes lectures à tous les futur Conteurs !
C37 Maitre de Donjon
C42 Gardien des arcanes (Mj à Cthulhu)
C71 Mj et chef d'orchestre + Harmonie et composition
C72 A la fois dieu et satan (Spécial INS/MV)
C84 T'aurais pas relations d'affaires, connaissances + Sono d'enfer
C91 Pour des descriptions vivantes
C92 Non je ne suis pas un numéro
C93 La vie ne commence pas au premier jet de dè...
C94 Enquête & prétextes
C95 Prends ton crayon et ta gomme...
C98 Premier contact avec un scénario
C101 Maitre de l'ambiance
C102 Personnages en clair-obscur
HS25 Manuel Pratique (regroupe beaucoup d'articles sur le sujet)

Pour ceux qui voudraient trouver plus d'articles à lire sur des réflexions autour du Jdr, je conseille aussi le site Place to be place to go.
Luna

Eneru - Rocher du Demon

Eneru -Démon du rocher

Voici Eneru tiré du scénario le Rocher du Démon qui sera présent dans le livre de base de YuuKaï ;)

Music From Jamendo :
Auquid - Terra Incognita 02 - Auquid - Dolce Vita Auquid - Terra Incognita 06 - Auquid - Glim

Voici la vidéo courte 5 minutes :

Voici la version longue, plus de détail de production pour ceux que ça intéresse 22 minutes :

Shinobi Naruto Jdr

La première passe de relecture est enfin terminée ! Le fichier Pdf de notre Shinobi Naruto JDR est enfin lisible, du moins nous l'espérons !

Bien sûr, Il peut toujours rester quelques fautes, n'hésitez pas à me contacter ici lunatictrance@hotmail.com en me renvoyant une autre version du fichier PDF avec des commentaires pour toutes les fautes que vous pourriez trouver.

J'ai fait un test d'impression, ça rend pas trop mal, bon le document n'est pas prévu pour du recto verso, alors faudra se contenter d'une feuille par page !En tout cas voici le JDR :

Shinobi Naruto - Jdr

Bien qu'elle soit présente en fin d'ouvrage, voici un lien spécifique pour télécharger la fiche personnage en haute définition :

Shinobi Naruto - Fiche Perso

Afin de compléter ce travail, il nous restera à rédiger quelques scénarios ! Si vous aussi souhaitez publier des scénarios, vous pouvez les envoyer à l'adresse mail précédente. Nous ne manquerons pas de les lire. S'ils nous plaisent, ils seront relus et corrigés puis mis en page par nos soins. Sera donc produit un document conservant la même charte graphique que le livre de base, qui finira au moins publié ici ;)

Bonne lecture,

Luna & Malicia

Shinobi - Naruto - Jdr

Aujourd'hui, grande nouvelle !

Nous avons enfin terminé la rédaction et la mise en page de notre adaptation de l'univers de Naruto en jdr : Shinobi-Naruto ! Une relecture est en cours (80/116), si certains d'entre vous souhaiteraient participer c'est envisageable, contactez moi par mail : lunatictrance@hotmail.com

J'ai choisi à dessein, avec l'aide de Malicia, d'approfondir l'univers, de compléter et de rééquilibrer ce qui le compose. Donc comme promis voici le pdf :

Shinobi Naruto - Jdr

Ainsi que la fiche personnage en haute définition :

Shinobi Naruto - Fiche Perso

Bonne lecture,

Luna & Malicia

Miss Parker - The Pretender - Le Caméléon

Miss Parker - Le Caméléon6h12 of work !

A portrait of Miss Parker Made in 6h12 made for the wall of evil face.

Music from NCS No Copyright Sounds : Fire Feat. Kathryn MacLean Clearly Feat. Iain Mannix Alone Feat. Kathryn MacLean